La part de la population en âge de travailler dans la population totale diminue, tandis que le groupe de ceux qui quittent la vie active augmente.

Par rapport à l'ensemble du territoire de la Grande Région, la proportion des plus de 65 ans a augmenté de 503 300 personnes (22 %) entre 2001 et 2019. En comparaison, la population active n'a que légèrement augmenté (+ 2,4 % depuis 2000, soit + 160 600 personnes), de sorte que l'augmentation de la tranche d'âge des plus de 65 ans est plus de trois fois supérieure.

Cette évolution à deux vitesses a déjà des conséquences sur le marché du travail : en effet, elle signifie dans un premier temps que davantage de personnes quittent le marché du travail en comparaison avec les effectifs qui y arrivent, ce qui a bien sûr un impact sur le financement des systèmes de sécurité sociale (santé, retraite, ...), ainsi que sur le fonctionnement des entreprises, qui peuvent être confrontées à des difficultés de recrutement ou encore à des formes de concurrences accrues pour maintenir en poste ou recruter les profils les plus recherchés.

Ensuite, l’augmentation de la part des 65 ans et plus devrait également entraîner une augmentation des demandes dans certains domaines d’activités économiques, en lien par exemple avec les besoins et les modes de vie des seniors (Silver Economy) : l’aide à la personne et l’accès aux soins, mais aussi le tourisme et les loisirs, l’accès aux services de proximité (services publics, économie présentielle), ou encore, par exemple, l’accès à une offre de transport diversifiée et adaptée.

Evolution à longue terme de la population des 65 ans et plus

Evolution de la population âgée de 65 ans et plus de 2001 à 2019 (respectivement 2017) (2001= 100)

*DG Belgien: 2004-2019     **Lorraine: 2001-2017, 2010-2017, GR: inkl. Lorraine 2017

Calculs : IBA·OIE | Sources : Eurostat complété par nos soins avec STABEL

Toutes les composantes ont enregistré une augmentation constante de la population des plus de 65 ans depuis 2001. Au sein de la Grande Région, la population a augmenté de 20,6 % jusqu’en 2017.

Cette augmentation est principalement portée par une forte croissance au Luxembourg (+ 43,6 %), ainsi qu'en Rhénanie-Palatinat (+ 26,5 %) et en Lorraine (+ 23,7 % pour 2017). La moyenne européenne est supérieure de près de 9 points de pourcentage à la moyenne régionale pour la période considérée, et toutes les valeurs nationales sont supérieures aux valeurs régionales.

La Sarre a enregistré une augmentation de 19,7 % du groupe de population susmentionné, ce qui correspond à 46 873 personnes. En Wallonie, le nombre de personnes âgées de plus de 65 ans est presque deux fois plus élevé (93 623), bien que l'augmentation en pourcentage soit plus faible (13,6 % depuis 2001). La Communauté Germanophone de la Belgique enregistre entre 2004 et 2019 la plus faible augmentation avec 11,4 % et compte 1 097 personnes de plus de 65 ans, soit plus qu'il y a 15 ans.

Si l'on considère l'évolution à long terme de 2001 à 2019 dans son ensemble, les différentes composantes présentent des évolutions différenciées.

Si le Luxembourg montre une augmentation constante, celle-ci est lente et moins stable dans les autres composantes jusqu'en 2011. La Wallonie affiche peu de changement dans l’évolution de la population des 65 ans et plus jusqu'en 2011, néanmoins elle augmente ensuite vers le haut. Une forte augmentation de la tranche d'âge considérée peut également être observée en Lorraine, en Sarre et en Rhénanie-Palatinat à partir de 2011.