Niveau de formation

Niveau de formation des actifs en emploi variable dans la Grande Région

En 2019, plus de 80 % des actifs en emploi âgés de 25 à 64 ans de la Grande Région disposaient au minimum d’un diplôme de deuxième cycle de l’enseignement secondaire (à partir de CITE 3), considéré à l’échelon international comme correspondant aux qualifications minimales pour une société en évolution basée sur les connaissances. Selon cette définition, le niveau de formation de la population dans l’espace de coopération se situe au-dessus de la moyenne européenne de 78,7 %. Il est à noter que les Länder allemands sont les composantes régionales ayant le plus contribué à ce résultat.

En Grande Région, la part des actifs n’ayant pas dépassé le niveau de l’école obligatoire, ni bénéficié d’une formation professionnelle (max. CITE 2), est inférieure de 1,8 points de pourcentage à celle de l’UE. Une comparaison interrégionale montre que la Wallonie, le Luxembourg et la Lorraine affichent un nombre supérieur à la moyenne de travailleurs peu qualifiés, tandis que les deux Länder allemands sont caractérisés par un nombre inférieur à la moyenne de cette catégorie de travailleurs. Il ressort des résultats nationaux que la répartition dans les différents niveaux CITE reflète également des différences au niveau des systèmes d’éducation. Dans les régions allemandes, une grande partie des travailleurs dispose d’un niveau de formation CITE de niveau 3-4 (59,1 % en Sarre, 56,1 % en Rhénanie-Palatinat), ce qui s’explique par la place prépondérante occupée par les écoles professionnelles en Allemagne : le niveau de formation CITE 0-2 est de ce fait moins représenté que dans les autres composantes régionales.

Emploi selon le plus haut niveau de formation 2019

Emploi (au lieu de domicile) dans la tranche d’âge des 25-64 ans selon le plus haut niveau de formation 2019, répartition par niveau de formation (CITE) en %

Calculs: IBA·OIE | Source : Eurostat – LFS